De ses agiles ailes, la dinde survole l’Alsace. Armée de fourchettes pêle-mêle, elle décrit sans menace.
Restaurants à strasbourg et environs
Header image

Pour fêter un anniversaire nous sommes allés au Cerf à Marlenheim. L’idée fut le menu pour deux dit « l’invitation gourmande » qui propose 5 assiettes accompagnées de vins.
Pour commencer, deux coupes de champagne.

Champagne

Puis vint la première assiette, un espuma de pâtisson agrémenté de germes de cressons et de pétales de fleurs.

Espuma de pâtisson

Puis une assiette présentant des tranches de thon cru légèrement poêlées accompagnées de maki de quinoa et un espuma acidulé.

Thon cru poêlé et maki de quinoa

Pour suivre, des goujonnettes de saint-pierre en papillotes de fleurs de courgette et des piccatas de courgettes dans une croûte de parmesan avec une petite ratatouille croquante aux olives noires.

goujonettes de Saint-Pierre

Puis, de la biche aux airelles, avec une petite purée de céleri et des spätzles.

Biche aux airelles

Puis pour finir une petite assiette de fromages avec confiture d’églantine et de mûre

Assiette de fromages

et le dessert fut une figue rôtie à la cannelle, sur un sablé au son d’avoine, et un vin chaud en espuma, le tout accompagné d’un sorbet à la pêche de vigne

Figue rôtie à la cannelle

En tout, il y eut 3 verres de vin ( 2 blancs et 1 rouge) plus le champagne. J’ai relevé ceux qui m’ont plu.
En vin blanc, un Saint Véran les Chailloux, domaine de Beauregard 2010, de chez Joseph Burrier
En rouge, un Côte du Roussillon, Mas Amiel, Le Plaisir 2007

Le meilleur plat fut le thon pour ma part, très réussi, parfaitement équilibré. Les assiettes sont devenues moins savoureuses vers la fin. Le fromage fût sans plus, et le dessert vraiment moyen, étouffe-chrétien, à part l’espuma de vin chaud plutôt bon.

Le sentiment que j’ai un peu eu c’est une volonté de coller peut-être un peu trop à la tendance de la cuisine aux fleurs et moléculaire. Sur la moitié des assiettes proposées, il y eut un espuma ou des pétales de fleurs. Vraiment pas nécessaire je trouve, surtout que les fleurs n’apportent réellement rien au goût dans ce type de plats. Quelques fausses notes également comme les piccata de courgettes bien pataudes en bouche avec un goût bien trop fort de parmesan qui ont failli avoir la peau du pauvre et délicat Saint-Pierre qui n’en demandait pas tant !

Et fait à relever, et qui me rend fort perplexe, pourquoi avons-nous été si assoiffés pendant des heures après ce repas. Ce n’était pourtant pas un restaurant chinois!

Par ailleurs, je pense qu’il vaut mieux choisir des plats à la carte qu’un menu dégustation.

menu pour deux à 234€

note: 7,5-8/10

30, rue du Général de Gaulle

67520 Marlenheim

 

Agrandir le plan

Un mercredi soir entre amis, une nouvelle virée dans ma Winstub favorite.
Au menu, des rognons de veau à la crème

Rognons à la crème

un jambonneau grillé accompagné de pommes sautées

Jambonneau grillé

pommes de terre sautées

Une salade de viande de pot-au-feu ou Rindfleisch accompagnée de petites salades

salades

Salade de viande de pot-au-feu

et pour ma part un « Hot Corbeau », une saucisse fumée fourrée à la salade de choucroute nouvelle accompagnée de frites

Hot Corbeau

Le tout fut arrosé d’une bonne bouteille de Sylvaner, Grand Cru Zotzenberg de chez Rieffel en 2008

sylvaner Rieffel

Bilan, pas grand chose à redire. Peut-être que mon hot Corbeau aurait été meilleur avec du choux chaud plutôt que fourré d’une salade froide. Mais sinon, rognons très bon, jambonneau toujours de qualité ainsi que le Rindfleisch, et surtout un accueil et des discussions autour du vin avec le patron fort agréable. Ici, l’Alsace est heureuse!

l'Alsace heureuse vue par Hansi

Salade de viande de pot-au-feu; 15,50 €

Jambonneau grillé: 15,50 €

Rognons de veau: 16,50 €

Hot Corbeau: 14,50 €

bière pression: 3 €

Sylvaner Rieffel: 26 €

note: 7,5/10

21, quai Saint  Nicolas
67000 Strasbourg

Agrandir le plan

Un beau soir d’été, nous nous sommes assis sur la terrasse de ce restaurant chinois dont j’avais entendu parlé il y a quelques temps. Agréable terrasse donnant sur la rue des couples qui est piétonne.
Nous avons commandé en entrée un assortiment vapeur, très bon, proposant enfin une alternative aux éternels dim-sum décongelés et formatés ( au moins pour trois d’entre eux)

Assortiment vapeur

Pour ma part, je pris une salade de racines de lotus un peu rébarbative. Assaisonnement à base de mayonnaise un peu lourde. Pas un grand intérêt gustatif. Je gardais pourtant un souvenir ému de ce plat que j’avais mangé il y a quelques années dans la région du Sichuan.

racines de lotus

Pour suivre, un canard laqué accompagné de nouilles sautées. Canard réussi, bien servi mais nouilles sautées atroces, sèches et insipides, mal cuites.

Canard laqué

Nouilles sautées

Je pris un boeuf dans son wok au curry vert accompagné d’un riz blanc. Présentation agréable d’un petit wok sur un réchaud.Verdict: trop, trop salé! Chaud cela ne m’a pas tout de suite sauté aux papilles, mais le plat tiédissant, il fut presque impossible à manger. Dommage car la viande était bonne et la sauce aurait pu être excellente, mais là… des litres d’eau furent nécessaires!

Boeuf au curry vert

Concernant le personnel, gros souci. Deux  serveuses sont complètement débordées par le monde en terrasse. Très longue attente. Peut-être est-ce mieux en hiver avec une clientèle réduite, mais là, franchement, si vous ne voulez pas passer votre soirée à attendre, tentez autre chose. La cuisine et le service sont dépassés et c’est bien dommage car il pourrait réellement sortir du lot des restaurants chinois pénibles proposant des plats identiques et glutamateux.

Menu entré, plat, dessert: 23 € ( dim-sum / canard laqué/ nougats chinois)

Racines de lotus: 4,50 €

Boeuf  dans son wok au curry vert: 13,80 €

riz nature: 2,80 €

bière chinoise: 3,10 €

note: 5,5/10

17, rue des couples
67000 Strasbourg


Agrandir le plan