De ses agiles ailes, la dinde survole l’Alsace. Armée de fourchettes pêle-mêle, elle décrit sans menace.
Restaurants à strasbourg et environs
Header image

De passage dans le joli village de Gueberschwihr, nous avons dîné au Goldert, agréable restaurant sur la place de la belle église et son clocher roman.
Agréable surprise. Pour ma part, un duo de brochettes de magret de canard accompagné de pommes de terre sautées, d’une très bonne ratatouille un peu croquante et d’une salade.
Très bonne viande, parfaite cuisson.

Duo de brochettes de magret de canard

Mon voisin de table prit un pâté chaud vigneron et ses petites salades, fort bon.

pâté vigneron

Le tout pour une addition très raisonnable. En passant j’ai entre-aperçu un très beau presskopf.

Si vous faites un tour sur la route des vins près de Rouffach, ne manquez pas de déjeuner ou dîner à cette bonne adresse !

Duo de brochettes de canard :10 €

pâté vigneron: 12 €

note: 7,5/10

Agrandir le plan

Retour un soir au Renard Prêchant après plusieurs années d’absence.
Cadre inchangé, convivial, présidé par son immuable renard et canard empaillés. D’entrée, personnel très sympathique.
Pour commencer, nous avons commandé un presskopf.
Un peu gelatineux, mais bon goût et accompagné d’une petite salade verte agrémentée de lamelles d’oeufs durs. A ajouter au top 5 des bons presskopf de Strasbourg pour son bon rapport qualité-prix. Celui du pont du Corbeau garde pour le moment la première place!

Presskopf

Pour suivre, une bonne salade de pot-au-feu inscrite au menu du jour. Nous ne sommes pas dans la qualité de celle du Pont du Corbeau et de ses généreux morceaux de viande mais le rapport qualité prix est également très bien.

salade de pot-au-feu

La déception vint du wädele et ses pommes sautées. Jambonneau sec et filandreux et pommes de terres un peu gorgées d’eau de cuisson.

Wädele

Winstub sympathique malgré tout qui propose une cuisine alsacienne traditionnelle généreuse mais assez inégale. Bon rapport qualité-prix. Il faut relever qu’après avoir signalé le jambonneau, le dessert nous fût offert ( à savoir un Irish coffee).

presskopf: 6,80 €

jambonneau grillé: 12,70 €

salade de pot-au-feu: 13,20 €

Irish coffee: 7,50 €

pression: 2,85 €

note: 6,5

34, rue de Zurich
67000 Strasbourg


Agrandir le plan

Très bonne winstub. Nous y sommes allés plusieurs fois, à midi ou le soir, et toujours excellent ! Pour moi la seule winstub authentique qui tienne la route à Strasbourg avec celle du Coin des pucelles. Boiseries et plafond à caissons, tables les unes contre les autres recouvertes de tissu kelsch à carreaux. Cadre très convivial mais parfois un peu trop bruyant.

Nous y avons goûté un presskopf excellent, parfaitement assaisonné, frais, accompagné d’une salade de choucroute.

presskopf et salade de choucroute

Mais aussi une très bonne choucroute, un jambonneau jusqu’à présent le meilleur de Strasbourg ( parfaite cuisson, viande qui se détache bien de son os), une très bonne salade de pot-au-feu ( Rindfleisch) accompagnée de pommes de terre sautées et d’une assiette de salades ( betterave, concombre, carotte)

salade de pot-au-feu

petites salades accompagnant le rindfleisch

Plats traditionnels alsaciens, mais aussi steak tartare, dos de saumon ou autres en suggestion du jour.

Très bonne bière pression allemande Hätz, et une carte des vins qui surpasse de loin toutes celles des autres winstub. Belle sélection de vins Nature (Pierre Frick, Gérard Schueller & Fils à Husseren-les-Châteaux etc)

Presskopf: 8,90 €

Salade de pot-au-feu: 15,50 €

Menu déjeuner : 12,50 €

note: 8/10

21 quai Saint-Nicolas
67000 Strasbourg


Agrandir le plan

Je gardais un souvenir très agréable d’un repas fait dans cette belle Winstub il y a une dizaine d’années. Yvonne était l’institution Strasbourgeoise.
Et bien, les choses ont beaucoup changé… La déco reste la même, mais l’assiette peine terriblement. Depuis qu’Yvonne n’est plus là, il n’y a plus cette étincelle qui fait d’une winstub un lieu de bonne humeur et de convivialité, et surtout de bien-manger, copieux et savoureux. Ici, l’amabilité du personnel est toute relative…
En quelques mois, nous avons écumé une bonne partie de ces restaurants traditionnels alsaciens. 2 seuls tiennent encore la route: Le Pont du corbeau, et le coin des Pucelles.
Je vous aurai bien parlé du Striessel, mais c’est très inégal, parfois très bon, parfois très moyen.
Revenons en à Chez Yvonne.
Comme entrée:
Un presskopf (tenté dans chaque Winstub, pour pouvoir comparer)
Belle présentation en terrine, petite sauce acidulée aux oignons, quelques germes de radis, mais beaucoup trop de gelée et surtout de persil qui masque tout le goût de la viande.
Le presskopf est beaucoup plus agréable en tranche. Ici, en l’extirpant du récipient avec une grande cuillère, on perd en finesse.

Presskopf

En plat principal.

Pour ma part, un dos de porcelet farci, pommes de terre sautées et petite salade. Belle assiette.

Moyen, insipide, trop salé surtout, tant la viande que la petite sauce qui l’accompagne.  Une grosse partie des restaurants strasbourgeois ont un problème avec le sel soit dit en passant!

Pommes de terre sautées molles, pas transcendantes, bonne petite salade.

dos de porcelet farci - détail

dos de porcelet farci

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour mon voisin de table, un jambonneau (wädele) accompagné d’une salade de pommes de terre

Jambonneau de très moyenne qualité, très gras, pas très appétissant, peau grisâtre, salade trop assaisonnée.

Wädele

Pour finir un marc de Gewurtztraminer, médiocre, liquoreux !

Bonne carte des vins, à noter un pinot noir Nature de chez André Rieffel à Mittelbergheim. Pas d’équivalent en blanc dans la sélection.

Pinot Noir

Peu de winstub proposent une alternative aux traditionnels vins d’Alsace souffrés à outrance. La plus belle carte de vins Nature est au Pont du Corbeau.

note: 5/10

presskopf: 10,10 €

dos de porcelet farci : 14,60 €

Jambonneau: 13,50 €

Pinot Noir: 24 €

Marc de Gewurtz : 7 €

12 Rue Sanglier
67000 Strasbourg


Agrandir le plan